mercredi 25 juin 2014

Hey there Delilah



 Y'a des taches de gras sur mon carnet-balicorne, mais je l'aime quand même.


Avec Sauvage Garage, on prépare un compte-rendu dessiné du festival Vie Sauvage, où on a fait de la peinture fluo & écouté du son. C'était... sauvage.
A part ça, des petits z'animaux anthropomorphes.



 
Et des dessins trop mignons (sans m'vanter)

Et des petites Astrid Aston.


 


"Èphe parlait beaucoup aux Tortues – tout le monde parlait aux Tortues, évidemment, ç'eut été impoli et absurde de ne pas le faire – mais Èphe, particulièrement, comme s'il y prenait vraiment plaisir. Les Tortues n'avaient encore jamais répondu, mais chacun savait bien qu'elles comprenaient tout. Mari-Alice pensait qu'elles n'avaient pas de cordes vocales, à la différence des humains ou des cyclopes, et Èphe pensait qu'elles étaient trop absorbées par leur immense sagesse pour prendre le temps de répondre. Astrid n'avait pas d'avis sur la question."


1 commentaire:

  1. Owih ! Je veux lire tout plein de tes textes sur Astrid et tes dessins sont VRAIMENT trop mignons et ils me manquent au quotidien. Et puis voilà !

    RépondreSupprimer

dites-moi des choses.