dimanche 24 mars 2013

une nouvelle fournée d'autoportraits. Notez qu'on s'approche un peu plus du sujet donné en cours, ce coup-ci (à savoir, "caché derrière"). par contre à la fin ça s'est encore éparpillé, parce que j'avais de la peinture dans les yeux et de la colle à papier peint sur la peau, et que j'avais une tête de fée malade perdue, alors,
voilà.

Et aussi, j'ai participé aux 24 heures de la BD à Bordeaux, où on s'enferme pendant 24 heures pour produire 24 pages de BD, comme le nom l'indique assez bien je trouve, et le résultat est consultable ici.






















"furet malade." 







J'essaie d'être sérieuse, mais celle des peaux d'orange est quand même un peu ridicule.
De l'amour dans vos narines.

10 commentaires:

  1. Putain c'est génial. Ces autoportraits sont remarquables ; bravo l'artiste ! ♥

    RépondreSupprimer
  2. Remarquable, n'abuse pas, Baron ! Mais y'en a que j'aime bien, oui. C'est compliqué à mettre en place en plus, chez moi, le bordel à chaque fois ; mais c'est cool à faire :) pose pour moi, un jouuuur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si, je n'abuse en rien ; c'est nouveau, intéressant, et je serais curieuse (au-delà du thème que tu as déjà donné) de savoir ta démarche : par quoi as-tu commencé ? Sur quelle(s) idée(s) as-tu voulu insister etc. ?

      Je poserais pour toi avec plaisir ! Ce serait une drôle et chouette expérience d'être modèle. Tu pourrais disposer "de mon corps comme bon te semble" hahahaha.

      Supprimer
    2. Alors, concernant le cheminement, c'est un sujet plutot précis en réalité. Le thème, comme j'ai dit, c'est "caché derrière", mais la contrainte était un tryptique d'autoportraits, avec une cohérence plastique entre les trois mais un sujet précis pour chacun : une référence explicite à un artiste, une néo-vanité et un travail avec un "objet" signifiant pour nous, donc plus personnel. Je pense que je vais mettre à jour pour rajouter les trois images que j'ai choisi de présenter, histoire que tu voies le résultat, puisque la c'est du vrac.
      En l'occurence, ma référence d'artiste c'est Magritte (le portrait à la pomme) et j'ajouterai Caravage pour le clair-obscur. La néo-vanité c'est le portrait à la salade sur fond rouge (les légumes et les êtres humains se ratatinent et pourrissent, bonne humeur et tout), et l'objet signifiant, c'est la photo avec le roman de John Irving, "la quatrième main".
      Sinon j'ai plus ou moins placé l'ensemble du projet sous le gentil signe du légume, car c'est sympa, c'est putrescible, c'est coloré, ça nous/me ressemble, quoi.

      Après y'a plein de choses en plus, les peaux d'orange c'était une référence aux Saisons d'Arcimboldo, deux trois tentative de coller à l'iconographie de la Madone, et un travail sur la nudité aussi, à y réfléchir.

      Merci de ta gentillesse, ton interet, ta proposition, et je note, futur modèle :)

      Supprimer
    3. Je suis en train de penser à une série de portrait, peut-être des nus et en tout cas minimalistes, coupés à la taille, en noir et blanc, de différentes personnes, et j'aimerais bien t'avoir dans cette série. On en reparle !

      Supprimer
  3. C'est trop biiiiiiiiiien

    RépondreSupprimer
  4. Mhhh, je vois, chouettes références, donc. Arcimboldo est fantastique, je l'avais découvert dans mes premières années de collège il me semble. Et Magritte n'en parlons pas.. Merci d'avoir pris le temps d'expliquer, j'aime bien, ta démarche est cohérente. Parce que c'est vrai, nous sommes tous des légumes de nos jours. Tu ne trouves pas ?
    On en reparle oui, je peux d'ores et déjà te dire que je suis là tous les we, et que je serai sur Bordeaux pendant une semaine à partir du 15 avril (ce sont mes vacances :].)

    RépondreSupprimer
  5. Oh yeah. Avril malheureusement ça sera surement des partiels pour moi, mais j'aimerais une petite séance avec toi ; on en reparle ?
    (on est peut etre des légumes, mais moi j'ai plutot de la tendresse pour les légumes à bien y réfléchir...)

    RépondreSupprimer
  6. Alors disons que nous sommes des légumes affectifs.
    Ca marche ; moi je finis mes partiels mi-mai si tout va bien. Donc tu me captes ;].

    RépondreSupprimer

dites-moi des choses.